Actualités « Les coulisses de la médiathèque de Saumur... »
Envoyer Imprimer PDF

recolement

La médiathèque de Saumur sera fermée au public du 5 au 12 août inclus, mais les bibliothécaires ne seront pas tous partis en vacances et travailleront à faire l'inventaire des collections, qu'ils appellent dans leur jargon le récolement.

Le récolement, en quoi cela consiste-t-il exactement ?

Il s'agit d'un terme technique utilisé pour désigner, selon le dictionnaire Larousse, la « vérification de l'intégrité des fonds d'une bibliothèque, d'un fonds documentaire ». Concrètement, on « bippe » tous les documents de la médiathèque afin de repérer ceux qui sont mal classés ou ceux qui auraient disparu ... Un travail de fourmi, indispensable pour éviter les recherches infructueuses par la suite !


Cette réalité du métier est peu connue du public tout comme les autres tâches effectués en « travail interne » dénommé ainsi par opposition au « service public ».

Les quelques mots-clefs qui suivent vont vous faire entrer dans les coulisses de la médiathèque et vous dévoiler les autres dessous de notre profession.

 

Bureaux : Espaces de travail où les bibliothécaires effectuent :

- le traitement des documents :

o commande
o réception
o catalogage (fiche descriptive du document (titre, auteur, éditeur, résumé...))
o indexation (cotation et attribution des mots-clefs. On parle du « traitement intellectuel du document »)
o exemplarisation (fiche d'identité du document indiquant ses particularités (code-barres, localisation, règles de prêt ...)

- les tâches administratives
- la préparation des animations
- etc...


Bureau jeunesse

Bureau des assistants

Equipement : Après cette première étape de traitement, les documents continuent leur parcours et sont acheminés vers la salle d'équipement où se déroule le « traitement physique du document » :

Estampillage : apposition d'un timbre ou estampille sur le document pour indiquer son appartenance à la médiathèque.
Antivol : dispositif magnétique qui signale à la sortie de la médiathèque les documents qui ne sont pas correctement enregistrés.
Etiquetage : positionnement des étiquettes de cotation sur le dos des documents, ce qui permettra de les localiser dans les rayons.
Couverture : plastification ou simple couverture destinée à protéger les documents.

De petites réparations sont également effectuées tous les jours afin de prolonger la vie des documents.

Certaines réparations sont confiées à des entreprises extérieures : c'est le cas des CD et DVD qui sont signalés défectueux au retour (ce qui provient généralement de rayures), et qui partent, à raison d'un ou deux lots par an, dans un atelier où leur surface est à nouveau lissée. Pour les livres qui perdent leurs pages par cahier, ou pour les livres neufs qui vont être très demandés et manipulés et dont on sait la solidité peu fiable, on a recours au service d'un relieur professionnel à qui l'on prépare chaque trimestre un train de reliure.

En ce qui concerne les documents trop abîmés, le pilon les attend ! Encore un terme technique pour désigner l'élimination d'un document. D'autres critères amènent à pilonner un document tels que « usé », « obsolète », « inapproprié » ou « ne correspond pas au fonds ». Cette opération recouvre la destruction physique du document et sa suppression du fichier informatique.


Couverture

Estampillage

Réparation

Magasins : Lieux où sont rangés les documents qui ne sont pas en libre accès. On distingue les magasins de diffusion où sont stockés les livres à faible rotation, et les magasins de conservation qui renferment les fonds anciens.

La médiathèque de Saumur dispose de tout un étage de magasin où elle conserve un fonds d'environ 35 000 ouvrages anciens. Ce fonds a été constitué à la suite des confiscations révolutionnaires et provient des principales institutions religieuses du Saumurois, notamment des abbayes de Saint-Florent et de Fontevraud et des couvents des Oratoriens et des Récollets. Aux 19e et 20e siècles, des dons et legs ont enrichi ces collections: le fonds Seigneur dédié au Consulat et à l'Empire et le fonds Duvau spécialisé dans les langues et la linguistique. Autre département du fonds patrimonial, le fonds Anjou, riche d'environ 5 000 livres et revues, regroupe des documents sur le Saumurois ainsi que des ouvrages sur les Pays de la Loire et l'Anjou.

Cette documentation, qui continue à s'enrichir chaque année, est consultable sur place aux horaires d'ouverture de la médiathèque, sans formalité particulière en dehors de la présentation d'un bulletin de consultation.

Dans les magasins des rez-de-chaussée et premier étage, on conserve également les grands quotidiens nationaux et régionaux (Courrier de l'Ouest, Le Monde ...) ainsi que les documents peu demandés qui, petit à petit, cèdent leur place aux nouveautés. On y trouve par exemple quelque 5 000 vinyles, ou des grands classiques de la littérature ! La majeure partie de ces documents est empruntable et repérable via notre catalogue (on les reconnaît à la localisation « magasin », attachée à leur exemplaire).


Fonds anciens

Fonds anciens

Fonds anciens

Magasins de diffusion

Magasins de diffusion

Périodiques

Périodiques

Vinyles